user_mobilelogo

LANGUAGE:

visithaitiad

yyy.jpg

Francis SEPHIR, Co-Fondateur HAITIZ Group.

HN : Monsieur Sephir, au plaisir de vous recevoir... Dans un premier temps, on a entendu parler de Haitiz comme une plateforme musicale, aujourd’hui elle s’expose davantage en tant qu’agence d’information : C’est quoi HAITIZ au juste ?

Francis Sephir : Tout le paisir est pour moi d'expliquer qu'Haitiz est un concept qui se développe, une plateforme de partage d’information sur l’actualité, aussi, un espace d'aprentissage et de divertissement. Après avoir testé le marché avec Haitiz-Musiques, la plateforme se dédouble avec Haitiz-News. D'autres vont venir.

 La première, Haitiz-Musiques, lancée en mars 2017, se passe déjà de présentation en tant que mastodonte dans la diffusion et la promotion de la musique haïtienne en ligne via, principalement, l’application mobile HAITIZ sur les Smartphone: on est à plus de 50.000 téléchargement

Quant à la seconde, Haitiz-News, elle n’a qu’un mois environ. Elle essaie de gagner ses épaulettes sur le champ de ses valeurs et d'un journalisme professionnel non innocent.  Petit à Petit, elle dessine son originalité et attire du beau monde. Déjà nous enregistrons plus de 15.000 visites par jours

Par sa rédaction, Haitiz-News s’inscrit dans ce qu’on peut appeler le journalisme moderniste, c’est-à-dire celui qui ne capte pas l’actualité et la rapporte naïvement mais qui la fixe en fonction d’un positionnement idéologique déterminé. Car, notez le bien, l’objectivité n’esquive jamais ni les perspectives ni les cultures.

HN : Comment peut-on donc définir la ligne éditoriale de Haitiz-News ?

Francis Sephir : Chez Haitiz-News, nous sommes une équipe d’une origine, d’une culture et d’une vision d’Haïti et du monde. Nos ambitions ainsi que notre écriture découlent de la convergence de ces NOUS. Saisissez bien, dans le contexte de la globalisation, nous pensons qu’un média qui se positionne en caisse de résonnance n’est qu’un élément du décor qui ternira avec le temps Pourquoi ? parce qu’il n’est pas dans la pensée, dans l’amélioration, dans l’évolution et même la révolution des faits. Nous, c’est la pensée qui nous motive.

HN : Sur la toile, on peut compter des dizaines d’agences d’infos sur Haïti, est-ce qu’Haitiz-News n’est pas une de trop ?

Francis Sephir : Nous ne sommes pas sur la toile par besoin d’être et de paraitre. Nous y sommes pour répondre à un manque et/ou pour aider au renforcement d’un travail noble que font d’autres. Dans l'espace web, nous détectons 3 types d’agences d’information : Les sensationnalistes, les archivistes et les calibreuses.  

Les Sensationnalistes s’investissent dans la mobilisation d’une grande audience à tout prix. Elles s’en foutent des règles et des valeurs car l’affluence sur le web est génératrice de revenus. Généralement, on définit une telle manière dans les arrangements du journalisme dit Show-business.

Les Archivistes sont ici et partout mais rien que pour capter et diffuser. Elles sont sans état d’âme, sans ligne et sans culture. Elles s'interessent à la surface. Ni plus ni moins.  Les archivistes ne sont que des caisses de résonnance : des boites ambulantes de production qui offrent aux intervenants, aux créateurs et aux organisateurs de bons souvenirs à partager sur les réseaux sociaux.

Enfin les calibreuses. Ces agences cherchent à capter, comprendre, analyser et calibrer les infos sur la base d’une culture certaine. Ce qui revient à dire que les Calibreuses ne sont pas uniquement dans le paraitre et la médiathèque sur le web, elle est dans la dynamique des pensées et des visions. Elles se campent véritables en leader d’opinions par rapport aux événement.

Elles utilisent bien les Qui, Quoi et Où et maitrise avec de la profondeur les Comment et Pourquoi. La différence fondamentale entre un rapport et un reportage est dans cette logique. Cela va sans dire, dans la boite Calibreuses, les agences d’infos sur Haïti sont peu. Hereusement, Au regard des feedback, on peut affirmer qu'Haitiz-News est l’une d’entre elles. Et j'ajoute, en plus d’être une agence calibreuse, Haitiz-News se veut exigeante d’une certaine élévation intellectuelle pour apprécier ses publications sur l’actualité... Merci