user_mobilelogo

LANGUAGE:

visithaitiad

2222.jpg

 

Ce week-end, l’ambassadeur d’Haïti en République Dominicaine et le Ministre de la Défense du pays voisin se sont croisés les mots à distance.

Tout en étant précautionneux, l’ambassadeur Idalbert Pierre-Jean a accusé les autorités dominicaines de ne pas respecter les droits fondamentaux de certains haïtiens lors des opérations de déportations.

Pire, a fait remarquer le diplomate, Il arrive que des étudiants haïtiens légaux à Santiago sortent victimes de ces déportations, car, assez souvent, les militaires dominicains n’offrent aucune chance aux haïtiens de s’identifier.

En réaction, le journal dominicain Listin Diario rapporte, ce matin, que le lieutenant-général Rubén Darío Paulino Sem a nié tout agissement illégal des Forces Armées Dominicaines vis-à-vis des haïtiens.

Jusqu’à date, le ministre estime que les militaires accomplissement parfaitement bien leur rôle de soutien auprès de la Direction Générale de l’Immigration sur terre, en mer comme dans les airs.

Le ministre Paulino Sem révèle aussi, puisqu’il compte presque chaque jour 777 haïtiens qui tentent de traverser illégalement les lignes haïtiano-dominicaines, le commandement militaire y avait posté, la semaine dernière, plus de 950 soldats supplémentaires.

Signalons, face au processus de dégradation accélérée des situations économiques et sociales d’Haïti, les autorités dominicaines prennent très au sérieux les questions liées à l’immigration.