user_mobilelogo

LANGUAGE:

visithaitiad

Manifestation-independance-Catalogne.jpg

Via son Ministère des Affaires Etrangères (MAE), le gouvernement haïtien se positionne sans détour dans la crise de sécession existant aujourd’hui entre l’Espagne et la Catalogne. La déclaration d’indépendance unilatérale de cette dernière n’est pas au gout des dirigeants haïtiens. Ils s’affichent donc en faveur de la mise sous tutelle de la Catalogne par les Espagnols de Madrid.

Le gouvernement Moise-Lafontant reste convaincu que « l’Espagne a besoin d’unité et de solidarité en vue de concentrer ses efforts sur le bien-être de sa population… ». Pourtant, le gouvernement d’Haïti se dit fidèle au respect du principe de non intervention dans les affaires internes des Etats.

2017-10-30-PHOTO-00000173.jpg

En violation des principes du droit international, le gouvernement de la République d’Haïti ne reconnaitra aucun nouvel Etat, écrit le MAE dans une note de presse en date du 29 octobre.

Bien avant cette note, le Président Jovenel Moise avait déjà marqué sur son compte twitter sa position pro espagnol dans cette affaire.

Le 27 octobre dernier, la Catalogne, dont la ville phare est Barcelone, a eu son indépendance officiellement par un vote de son parlement. Cette décision dite unilatérale a été vite annulée par la justice espagnole. Un bras de fer plus vif que jamais existe depuis entre les autorités espagnoles et les indépendantistes catalans.

Pour l’heure, aucun Etat étranger ne se positionne en faveur de la Catalogne dans ce combat.