user_mobilelogo

LANGUAGE:

visithaitiad

 

Ce dimanche, une rencontre informelle à l’hôtel Kinam entre des députés de la majorité et le ministre de la Défense, Hervé Denis, a rebalancé la donne en faveur de ce dernier.  

Ce 1er aout, le ministre n’ira pas à la chambre des députés en interpellé mais en convoqué pour s’expliquer sur sa méthode de recrutement de nouveaux soldats en vue de la mise en forme des nouvelles forces de défense.

Pour espérer vraiment voir Hervé Denis à la chambre basse qui a déjà esquivé 2 de leur invitation, les députés ont dû jouer aux marchands de rue : Demander l’extrême pour obtenir le juste prix.

Mais, dans ce cas, l’extrême a été pour les députés d’accuser le ministre de la Défense de comportement antidémocratique et antirépublicain.

Cet extrême n’a-t-il pas été trop extrême pour que s’en suive des excuses publiques ?