user_mobilelogo

LANGUAGE:

visithaitiad

atnh.jpg

La Télévision Nationale d’Haïti (TNH) de Tèt Kale n’est ni dans la dialectique ni dans le respect des droits à la libre opinion, semble-t-il. Son administration a offert hier soir un spectacle de mauvais gout lors d’une retransmission en direct au Sénat de la République.  

Brutalement, sauvagement et sans détour, le studio de Delmas avait repris l’antenne alors que le journaliste au bicentenaire, Hansy Mars, était en train d’introduire le sénateur Antonio Cheramy (Don Kato), farouche opposant de l’exécutif en place, après que d’autres sénateurs, proches et modérés, aient donné leurs opinions sur la séance non aboutie concernant le projet de loi de finance 2017-2018.

Ce fait interpelle plus d’un car cette pratique existait déjà quand le sénateur Moise Jean-Charles dénonçait certaines pratiques de l’administration de Michel Martelly.

Entre média d’Etat ou de gouvernement, le statut de la TNH est à préciser, s’il est un outil important dans le processus de démocratisation du pays.