user_mobilelogo

LANGUAGE:

visithaitiad

Jovenel Moreno.jpg

Le président Jovenel Moïse en audience avec le président de la BID Luis Alberto Moreno à New York le 19 septembre dernier

Après avoir pris part formellement dans la Caravane via une enveloppe de 10 millions de dollars américains, le 11 juillet dernier, la Banque Interaméricaine de Développement (BID) veut maximiser d’avantage son importance dans le programme en s’apprêtant à déposer 90 millions de dollars de plus sur la table, apprend Haitiz-News d'une source au Palais National.

Apparemment satisfaite des avancées de la Caravane, la BID est jusqu’ici la seule institution financière internationale à s’impliquer visiblement et officiellement dans la « Caravane Changement ». Cet octobre, son président Luis Alberto Moreno compte se rendre en Haiti pour visiter les projets du programme. 

La Caravane se veut un vaste programme de travaux de chantier partout dans le pays ciblant principalement les canaux d’irrigation et les voix d’accès à la paysannerie, selon la présidence. Le programme est engagé pour intégrer « les pays en dehors » du pays dans le pays, précise-t-elle.

En juillet dernier, le représentant de la BID en Haïti, Koldo Echebarria, a estimé que la Caravane était dans l’intérêt de la population. De son côté, le président Jovenel Moise ne cesse d’aviser que ce programme va durer tout le temps de son mandat. Cependant, un manque de communication autour des détails clés de ce programme crée de nombreux septiques.