user_mobilelogo

LANGUAGE:

visithaitiad

hqdefault.jpg

« Seul sur le sable, les pieds dans l’eau », Ocnam Daméus, le chef du parquet de Port-au-Prince, cherche à jongler avec les mots en ce qui concerne sa décision d’interdire de quitter le pays Camille Edouard Jr et Yves Romain Bastien, respectivement anciens ministres de la justice et des finances de l’administration Privert/Jean-Charles.

D’après le Chef du parquet, il n’y a pas lieu de faire du bruit dans cette affaire puisqu’il n’a pas émis de mandat d’arrêt contre les personnalités en question et ne souhaite pas les appréhender. Il explique qu’il y a une enquête en cours relative à leurs gestions des fonds publics et faute de pouvoir identifier leurs domiciles fixes dans le pays, il interdit à ces messieurs de quitter le territoire, tout simplement.

2017-10-30-PHOTO-00000173 (1).jpg

Cet exercice de justification d’Ocnam Daméus vient après qu’il ait été abandonné par presque tous les secteurs dans cette affaire, même les plus proches. Par la voix de son principal porte-parole, Lucien Jura, la présidence y prend sa distance et le Sénat, via la commission justice et sécurité, demande catégoriquement au chef du parquet d’annuler sa décision.

Il s’agit d’un règlement de compte à son encontre, crie Camille Edouard Junior. Il avoue avoir limogé, sous son administration, Ocnam Daméus pour avoir utilisé à des fins personnelles des éléments de corps du délit… A suivre.