user_mobilelogo

LANGUAGE:

visithaitiad

carnival-of-jacmel-dance.jpg

Alors que la justice haitienne est en train de s’écrouler sous le poids de la détention préventive prolongée, le sénateur de l’Artibonite, Gracia Delva, annonce, cette semaine, que tout a été conclu pour qu’on installe un tribunal spécial sur le parcours des 3 jours gras afin de juger expressément les fauteurs de trouble tentant de nuire au bon déroulement de l’ambiance carnavalesque. Cette annonce a été faite en présence du ministre de la Culture et de la Communication, Limond Toussaint.

Les juges de ce tribunal seront placés sur un stand spécial où ils auront les yeux virés également sur les orchestres ne respectant pas les consignes du comité du carnaval, selon l’élu de Ayiti An Aksyon (AAA).

https://web.facebook.com/Tripotayhaitien/videos/1037502439721310/

Pour maitre Joanet Merzius de l’Observatoire Haïtien des Droits Humains (OHDH) cette annonce du sénateur est de la pure trivialité et la saisit à la dimension de la personne de Gracia Delva. Il est clair, estime l’avocat, que ni le sénateur ni le ministre de la culture ne connaissent rien dans le fonctionnement de la justice.

Le carnaval de Port-au-Prince étant une guerre de décibel, le défenseur des droits humains visualise mal le fonctionnement d’un tribunal dans une telle ambiance sans imaginer les possibilités de respecter le droit, non négociable, d’avoir accès à un avocat qu’à chaque individu interpelé par devant un juge.

WhatsApp Image 2018-02-02 at 12.05.26.jpeg

A rappeler que le sénateur Grcia Delva est aussi le chanteur principal du groupe musical Mass Compas dont le refrain de la meringue 2018 est « Madi vin devanm ».