user_mobilelogo

LANGUAGE:

visithaitiad

hyp feu.jpg

Alors que Port-au-Prince danse un carnaval que lui seul peut définir, son célèbre marché Hyppolite a été dévasté par un incendie, dans la nuit du 12 au 13 février, laissant les larmes aux yeux des centaines de petits marchands qui y stationnent quotidiennement comme c’était le cas le 22 décembre 2009. A l’époque, les dégâts ont été évalués à plus de 60 millions de gourdes.

Jusqu’à ce matin 9hres, les autorités de la capitale ont eu du mal à expliquer l’origine de cet incendie. Le marché Hyppolite est pourtant l’une des meilleures photos postales d’Haïti. Après le séisme du 12 janvier 2010, 18 millions de dollars américains ont été investis par la Digicel pour refaire la beauté de l’espace.

hyppol.jpg

En attendant une estimation des pertes causées par ce nouvel incendie, rappelons que désormais, incendié un marché public est en Haïti de l’ordre des chiens écrasés. A chaque carrefour de son économie, il y a toujours un marché à bruler par « on ne sait qui » car l’Etat endosse toujours les couts sans que personne ne soit tenu pour responsable.