user_mobilelogo

LANGUAGE:

visithaitiad

 

Les membres du personnel administratif de l'Université Henry Christophe de Limonade (CHCL) sont en grève depuis le 11 Juillet 2017.  Ils réclament la réintégration d’un collègue mis en disponibilité par l’équipe dirigeante.

Réginald Vixamar, bibliothécaire, est sous sanction pour avoir délibérément fermé à clé les portes de la bibliothèque alors que 4 étudiants s’y trouvaient pour des travaux de recherches, signale un dirigeant du Conseil de Gestion réclamant l’anonymat. Pour lui c’est un acte de séquestration car, affirme-t-il, pour s’en aller les étudiants avaient dû défoncer les portes de la bibliothèque

 

Ce fait est compris autrement par les membres du personnel qui estiment que monsieur Vixamar était dans son droit lorsqu’il a pris cette décision. Ils expliquent que, selon les règles, l’espace ne doit plus être accessible après 4hres. Les étudiants en question refusaient d’obtempérer à ce prescrit. Dura lex sed lex, ils n’entendent pas laisser passer cette sanction.  

Histoire presque banale qui handicape le fonctionnement administratif d’une cet unique campus universitaire public de la république dont la construction coûte à la coopération sud-sud plus de 50 millions de dollars US.  

Depuis sa création en 2012, l’Université Henry Christophe de Limonade ne vit que de grèves. Leurs solutions sont souvent d’allures cosmétiques, regrettent des étudiants.

 

 

Herve Delima/Haitiz-News